En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Revue de presse

Marcillac-Vallon. 22 ans de bons et loyaux services pour Christian Boudou [La Dépêche du Midi]

Par NICOLAS CIMOLINO, publié le vendredi 21 décembre 2012 09:29 - Mis à jour le vendredi 21 décembre 2012 09:45

La Dépêche du Midi | 20 décembre 2012

Au moment de fêter son départ à la retraite, Christian Boudou a pu mesurer l'estime que lui porte le collège Kervallon, un établissement où, depuis 1990, il a exercé la fonction d'ACMO (agent chargé de la mise en œuvre des règles d'hygiène et de sécurité), bref, «homme à tout faire». L'ensemble du personnel et de très nombreux anciens, enseignants, personnel technique et administratif, se sont retrouvés vendredi soir pour lui témoigner reconnaissance et amitié. La principale a salué un homme dont «les compétences multiples, l'esprit d'équipe, les qualités relationnelles exceptionnelles et son dévouement» sont consignés dans les rapports administratifs chargés de l'évaluer. Mais au-delà d'un discours institutionnel élogieux, Anne-Marie Verwilghen a su trouver des mots plus personnels et très chaleureux pour saluer la personnalité de Christian Boudou, «l'œil vif et brillant, disponible à souhait, serviable et polyvalent, n'hésitant pas à plaisanter, compétent à l'extrême, la gentillesse même… on a envie de le garder», a-t-elle dit en conclusion. Serge Nasi et André Fualdès, anciens principaux, ont à leur tour évoqué quelques souvenirs anecdotiques et rappelé les excellentes relations entretenues avec Christian Boudou. Le mot, ou plutôt la chanson de la fin, est revenu à l'équipe actuelle qui, sous l'impulsion de Laurent Lesage, a salué sur l'air des Restos du cœur les 22 ans de présence à Kervallon du «Bon Samaritain» Christian. Des mots très cordiaux en forme de rimes, empruntés au registre humoristique de Coluche, une garantie d'authenticité : «Quand un prof est arrêté, personne ne s'en aperçoit, mais si tu viens à t'enrhumer, c'est le collège qui prend froid. On n'a pas peur d'imaginer dans nos rêves les plus fous que Kervallon s'appellerait le collège Christian-Boudou !». Cadeaux pour Christian, bouquet de fleurs pour son épouse Mathilde accompagnée de ses enfants… la soirée s'est poursuivie tard dans la nuit à La Frégière avec une centaine de convives. Bonne retraite Christian.

La Dépêche du Midi

Catégories
  • décembre 2012