En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Revue de presse

Les effectifs sont stables au collège Kervallon

Par NICOLAS CIMOLINO, publié le mercredi 19 septembre 2018 16:48 - Mis à jour le mercredi 19 septembre 2018 16:51
Les effectifs sont stables au collège Kervallon - 04092018 - ladepeche.fr - Mozilla Firefox.jpg

La Dépêche du Midi | 4 septembre 2018

 

 

Affichant un effectif stable – autour de 400 élèves – le collège Kervallon aborde la nouvelle année scolaire avec une légitime sérénité, parée des bons résultats obtenus au récent brevet des collèges : 98 % de réussite, dont 80 % de mentions… Les résultats sont élogieux et témoignent de l'implication des équipes pédagogiques au service de la réussite des élèves.

Trente et un enseignants, dix agents de service, sept assistants d'éducation (AED), quatre personnels administratifs et une infirmière… Tout le monde était à pied d'œuvre, lundi matin, pour accueillir les élèves de sixième, rejoints, le lendemain, par ceux des autres niveaux, l'ensemble étant réparti dans 16 classes.

Le collège a anticipé

Des classes auxquelles il convient d'ajouter une unité localisée pour l'inclusion scolaire (Ulis), accueillant douze élèves qui présentent un trouble de l'apprentissage, ainsi que des cours de FLE (français, langue étrangère) donnés à des apprenants non francophones. «Les effectifs sont allégés en 6e et en 3e et plusieurs cours sont effectués en groupes réduits en 5e et 4e», souligne le principal, Antoine de Zerbi, fidèle au poste pour sa quatrième rentrée consécutive à Marcillac.

Le dispositif «devoirs faits», préconisé par le ministère de l'Éducation nationale, est concrétisé par plusieurs créneaux d'aide aux devoirs programmés dans la journée et complétés par l'étude du soir.

Les activités périscolaires vont reprendre leur rythme hebdomadaire avec, notamment, un atelier scientifique et technique (fabrication de fusées), un atelier artistique, la chorale, le club presse, l'UNSS avec des entraînements au moment de la pause méridienne.

Cette année, trois nouvelles têtes ont fait leur apparition dans la salle des professeurs : Katia Marteau (anglais) qui remplace Claudine Louis, partie à la retraite, Thomas Baudry (lettres modernes) et Chantal Geniez (SVT).

Quant aux directives concernant l'utilisation du téléphone portable, le conseil d'administration du collège avait déjà pris les devants l'année dernière, inscrivant dans le règlement intérieur que les portables devaient être « éteints et dans le cartable».

La Dépêche du Midi

Catégories
  • septembre 2018