En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Revue de presse

Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS, revient au collège avec le «blob»

Par NICOLAS CIMOLINO, publié le jeudi 21 juin 2018 11:19 - Mis à jour le jeudi 21 juin 2018 11:19

La Dépêche du Midi | 20 juin 2018

 

 

Éthologue, docteur en comportement animal et chargée de recherche au CNRS de Toulouse, Audrey Dussutour est aujourd'hui mondialement reconnue pour ses travaux scientifiques. Originaire du Vallon et ancienne élève du collège Kervallon, elle est venue rencontrer les élèves de son ancien établissement ainsi que ceux du collège Saint-Joseph dans le cadre d'un projet commun. C'est avec beaucoup de gentillesse qu'elle a parlé de son parcours scolaire, de son métier et de ses recherches. Spécialiste des fourmis, cela fait maintenant dix ans qu'elle se consacre à l'étude de physarum polycephalum, qu'elle a baptisé «blob». Il s'agit d'un étrange organisme, ni animal, ni végétal, ni champignon, souvent jaune orangé, plat et sans forme réelle. On le trouve généralement dans les sous-bois où il n'y a pas trop de lumière. Sa particularité ? «Il n'est constitué que d'une seule cellule géante dotée de propriétés extraordinaires. Sa quasi-immortalité, son intelligence et son côté pullulant fascinent les scientifiques mais aussi le grand public. Derrière ses allures extravagantes, cette espèce non identifiée promet des avancées scientifiques majeures». Les élèves ont été passionnés par l'intervention d'Audrey, très pédagogue, qui a su se mettre au niveau des collégiens pour répondre à leurs questions et leur faire partager sa passion… et peut-être même susciter des vocations de futurs chercheurs.

La Dépêche du Midi

Catégories
  • juin 2018